mistral | 2014

le contexte | rendre faciles les déplacements et les manipulations

Lieu : Arles centre ancien.
Programme : habitation secondaire.
Surface (SHOB) : 120 m².
Coût au m² rénové : 1808 € HT.

Études : 8 mois.
Chantier : 12 mois.
Livraison : novembre 2014.

Chauffage : gaz, radiateurs fonte.

4-situation-mistral-copie
Matériaux utilisés : pierres intérieurs brossées et rejointoyées à la chaux, enduits à la chaux, cloisons intérieures briques (finition plâtre), cloisons intérieures ossatures bois et placages contreplaqué CTBX Okoumé et pin des Landes menuiseries bois et métal (double vitrage), planché bois isolé (billes d’argiles) / finition parquet chêne contrecollé, sols carrelés (terre cuite et grès cérame), carrelage et faïence travertin, toiture tuiles Canal, isolant IKO ENERTHERM ALU © R=6,0 m². K/W., châssis de toiture métallique CAST-PMR, ascenseur domestique PREMIUMLift.

Financement : privé.

4-situation-mistral

le parti architectural | le sens vertical : ascenseur, escalier et ventilation

Nous sommes ici face à une problématique redondante dans les anciennes maisons arlésiennes : des plateaux de faible surface associés à une circulation intérieure qui passe au travers des pièces, sans qu’aucun couloir ne permette leur indépendance. La question de la facilité d’accès aux étages étant la condition sine qua non de cette rénovation, le parti-pris s’est orienté vers l’implantation d’un ascenseur individuel et la constitution d’un noyau technique central qui comprenne aussi l’escalier originel, une gaine de réseau électriques, de plomberie et de ventilation. Tout comme la maison Gambetta, un système de cloisons coulissantes à galandages permet une grande flexibilité des espaces selon le nombre de résidents ou les heures et pratiques de la journée. Tant au rez-de-chaussée qu’au 1er étage, la mise en oeuvre de larges impostes vitrées évite le sentiment d’enfermement et permet plus de transparence et de profondeur. Le dernier étage devient l’espace de séjour-cuisine. Il gagne en clarté par l’ouverture d’une large verrière et la mise en oeuvre d’une terrasse couverte d’un toit de verre et ornementée de piliers fonte de récupération, en dialogue avec l’ancien hôtel particulier voisin.

4-plans-mistral

le chantier |